La Vie Pratique et sa Progression

La Vie Pratique est une ouverture et une préparation au Langage.

Elle permet à l’enfant de gagner en autonomie. Mais surtout de devenir un être propre, responsable, respectable et respectueux. Elle lui apprend à s’organiser dans l’espace, elle entraîne sa patience et sa concentration.

Grâce à des gestes précis l’enfant gagne confiance en lui, il devient fier de son travail et garde une bonne estime de lui. J’utilise sciemment le verbe “garder” car ce sont les traitements dans les contextes familiaux et scolaires qui cassent cette estime.

Selon Maria Montessori et je l’ai effectivement humblement constaté. L’enfant a un goût naturel pour l’effort et le travail ; il convient donc d’entretenir cette flamme et non de l’éteindre en le rendant inactif de ses propres apprentissages.

Dans cet esprit travailleur, il parvient facilement à se concentrer, à mener à bien un travail sans avoir besoin d’un regard inquisiteur pour le juger ou d’une note pour l’évaluer.

En tant qu’adulte nous devons apprendre à faire confiance à cet enfant qui au moment même où il travail se construit de l’intérieur et se sécurise.

C’est en comprenant et en respectant cette idée que l’on entretient cette flamme innée. Ceci, afin de voir nos enfants devenir des hommes et des femmes responsables, travailleurs, avec de belles choses à offrir au monde car ils auront une belle image d’eux-même.

Toutes les matières Montessori concernent des tranches d’âges assez précises, mais n’oublions pas que l’on s’adapte à l’enfant selon ses besoins et ses facultés.

Tout petit, dès 18 mois / 2 ans, on peut proposer des versements avec de gros récipients (deux seaux, deux bassines) à transvaser à l’aide d’une cruche, d’un bol, d’une louche. Matières à transvaser, par exemples: des galets, des marrons, des fèves, des pâtes et bien sur l’eau pour le plus grand plaisir des enfants!

L’idée étant, que l’on part du plus gros au plus précis dans les choix des récipients et des matériaux.

Pour chaque activité, l’adulte invite l’enfant à se joindre à lui ; installé à sa droite, l’adulte démontre une première fois avec des gestes lents et saccadés ( gestes sont souvent tournés en dérision par certains adultes mais utiles pour l’enfant).

Dans le programme 3/6 ans:

*se déplacer:

Les premières présentations démontrent à l’enfant comment se déplacer dans une Ambiance Montessori ainsi qu’ailleurs. Et surtout, le respect de l’espace de l’autre!

  • Porter une chaise
  • Porter une table
  • Marcher sur la ligne (normalement, à pas de fourmi, avec un verre d’eau, avec une clochette, sur un pied …)

Les activités permettent à l’enfant de travailler l’organisation dans l’espace, sa concentration et sa dextérité. Il muscle ses doigts et ses poignets pour une meilleur tenue de l’outil scripteur. Ses activités sont une bonne introduction au langage car tout se fait de gauche à droite et de haut en bas (pour les enfants apprenant le français en première langue).

Chaque activité est mise en place sur un plateau, ce qui délimite le champ de travail. En bois de préférence mais en plastique pour les liquides. Il est préférable de privilégier des matériaux unis pour ne pas distraire l’enfant.

*Les versets:

A l’aide de pichets ni trop légers ni trop lourds et surtout non transparents (pour le contrôle de l’erreur).

  • verset des grosses graines ( pois chiche)
  • verset des petites graines (riz)
  • verset de l’eau (colorée)
  • verset à la cuillère (maïs)
  • le verset avec l’entonnoir

Nous présentons les versets dans l’ordre de difficulté, lorsque l’un est acquis nous présentons le suivant.

Donc inutile de le mettre sur l’étagère si l’enfant n’en a pas eu la présentation. Il ne va que l’attirer et engendrer des petits conflits 🙂

Par contre lorsqu’il aura vu les trois présentations, les trois paires de pichets pourront rester sur l’étagère afin l’enfant s’entraine lorsqu’il le souhaite.

Ils vont du plus court au plus long en terme de durée, et du moins précis au plus précis. Chaque activité permet à l’enfant de gagner des secondes de concentration qui s’accumuleront et seront réutilisées pour les activités plus longues!

Par contre dans le cas des versets, c’est d’abord la main droite qui verse puis la gauche.

A la fin du verset lors du contrôle de l’erreur, on regarde à l’intérieur du pichet puis on le lève avec les deux mains pour vérifier si quelque chose a été renversé. Si tel est le cas, on utilise la PINCE A TROIS DOIGTS (pouce, index, majeur) ou une petite éponge pour l’eau.

*Ouvrir et fermer les boîtes:

On place dans un panier entre 5 et 10 boîtes avec des systèmes d’ouvertures différents. Assis à droite de l’enfant on prend chaque boîte, on l’observe et on la pause en haut à gauche. On fait de même avec chaque boîte.

Puis, on reprend la première boîte devant soi, on l’ouvre doucement et on la repose. On fait de même avec chaque boîte.

Enfin, on reprend la première boîte, en haut à gauche, que l’on referme et que l’on range dans le panier. On fait de même avec chaque boîte.

*Les tris:

l’ enfant doit trier des boutons, des graines, des noix. Au préalable nous montrons à l’enfant comment toucher et observer chaque objet. Nous insistons dans notre présentation sur le fait de prendre un objet après l’autre  avec notre Pince à trois doigts. le tri va de 2 à 10 sortes d’objets. Par conséquent, autant de coupelles sont à disposer devant l’enfant.

*Les pinces:

Il s’agit de versets mais à l’aide de différentes pinces.

  • Une pince à salade en bois de préférence, des noix et un plateau à escargot ou un bac à glaçons. On procède comme précité au dessus!
  • Une pince à escargot, des boules de cotillon ou de polystyrène et deux petites corbeilles.
  • Une pinces à épiler, des petites pâtes, et deux coquetiers.

*Les cadres d’habillages:

  • le premier est la cadre de la fermeture éclair de la jupe
  • les gros boutons
  • les petits boutons
  • les boutons pressions
  • la fermeture éclaire du manteau
  • les boucles de ceinture
  • les noeuds
  • le lacets

Concernant les boutons il faut faire les boutonnières horizontales et verticales. Il faut aussi faire la présentation en fonction du sexe de l’enfant. les boutons à droite pour une fille et à gauche pour un garçon! Si tous les cadres ne sont pas disponibles on peut le faire pivoter en fonction de l’utilisation.

*Plier les étoffes:

  • ligne diagonale
  • ligne verticale
  • diagonales en croix
  • lignes verticale et horizontale
  • le point au centre

*Le découpage:

sur un plateau, deux corbeilles dont l’une contenant des bandes tracées de lignes (verticales, horizontales, zig-zag …) et une paire de ciseaux.

ipp

Hisilicon K3

*Presser une orange

*Le laver des mains

*Laver la table

*Nettoyer le miroir

*Balayer

*Cirer les chaussures

*Nettoyer les cuivres

*Le soins à la personne

*Le soins de plantes

*La couture

*La courtoisie

La vie pratique évolue avec l’age et les capacités des enfants jusqu’à l’adolescence.

Elle leur fait découvrir la couture, le crochet, le macramé, le tissage, le jardinage et d’autres activités très enrichissantes!!

Les points à connaître par l’adulte, plus importants que le matériel sont:

  1. l’adulte isole les difficultés
  2. on ne fait pas croiser les bras, on fait un geste d’une main après l’autre
  3. on ne parle pas pendant une présentation, soit avant soit après mais jamais pendant les gestes
  4. on ne corrige pas l’enfant, il s’entrainera
  5. la présentation doit être prévue à l’avance afin que tout soit prêt.

***